Présentation

Verónica Artagaveytia

Portfolio 2024

L’œuvre de Verónica Artagaveytia est une recherche de la matière, un besoin d’exprimer et de multiplier.

Verónica est son œuvre même, l’œuvre de Verónica est sa vie. Art et vie en une imbrication profondément fertile.

Nous ne parlons pas ici de l’autoréférentiel ou de citations autobiographiques : la vie et l’art se trouvent dans un tiers territoire ; on y arrive à travers un voyage où l’on s’élève en spirale.

L’œuvre de VA part du mouvement de son propre corps, d’une danse de reconnaissance ; ce mouvement véritable et authentique va vers la main qui dessine, le corps qui sculpte, martèle et le dessin qui revient vers le corps pour le recouvrir de beauté, d’austérité et de dessin original. C’est un parcours complet qui naît depuis la performance, il continue dans le dessin, la sculpture, l’art textile, d’une continuité et cohérence qui caractérisent son œuvre. Toute son œuvre se déploie et se déplace entre le mouvement, l’encre, l‘aluminium, le fer, les tissus, le dense et le subtile, mais toujours dans la même œuvre : une vibration de vie, un air frais, une terre humide et fertile, des formes simples, belles, synthèse de ce grand mouvement, nous enveloppant de la spirale de sa vie, de toutes les vies.

Depuis 30 ans V.A travaille ses SCULPTURES en métal (aluminium, acier inoxydable et fer). Sa production sculpturale va de ce qu’elle appelle des “mini sculptures d’usage portatif” ou “antibijoux” (une façon amusante d’appeler sa collection de bijoux faits en matériaux non conventionnels tels que l’aluminium ou des pierres usées par le temps et la mer) aux sculptures de grand format. 

Le DESSIN est une partie essentielle de son œuvre : des dessins à main levée, faits à la plume de condor ou au pinceau, d’un trait très maîtrisé. Légers et spontanés.

 Elle est pionnière de l’ART VIDÉO au Rio de la Plata, dans les années 80. Elle a également présenté cette œuvre au Mexique, à São Polo, Buenos Aires et Montevideo. 

Elle s’est lancée dans le DESSIN TEXTILE, et conçoit ainsi une ligne de vêtements pur coton agrémentée de détails en métal ; cette création portera le nom de Mode Éternelle. 

Comme cachet, signe et blason de son esthétique particulière la spirale sera toujours présente, “depuis un noyau central et obscur elle s’élargit en formes arrondies qui avancent vers l’extérieur, vers un avenir imprévisible”

SCULPTURE

“L’origine du travail de Verónica Artagaveytia est encadrée dans la base cosmogonique de l’accès à la connaissance, elle navigue parmi des silhouettes apolloniennes et des pulsions dionysiaques. 

Ce travail nous confronte et nous invite à contempler la circularité de la vie elle-même.”

Jacqueline Lacasa
Conservatrice, chercheuse d’art, professeur, ancienne directrice au MNAV (Musée National des Arts Visuels)


Les spirales de Verónica Artagaveytia ont pris d’assaut le jardin du Museo Nacional de Artes Visuales (MNAV) ainsi que la façade de l’immeuble ; elles sont entrées au musée de plein pied et se sont logées dans la grande salle, là où se trouve la collection permanente. Elles ont continué leur parcours dans l’espace et se sont inscrites — pour quelques-unes de leurs configurations—, sur les baies vitrées d’où l’on aperçoit le square pour enfants au Parque Rodó, où s’est trouvée un jour l’entrée principale du Musée National des Beaux-Arts.

Habaeva es le nom de l’intervention devenue exposition de son propre droit au fur et à mesure de la conquête de l’espace.

Avec Jacqueline Lacasa comme conservatrice, la facette de Artagaveytia comme sculptrice en grandes dimensions, n’oublie pas les petits objets ni les calligraphies ; celles-ci sous-jacentes le long de sa trajectoire prolifique comme artiste depuis toujours. La somme d’éléments et de techniques diverses viennent enrichir une œuvre qui ne s’arrête pas sur des formalités accessoires et qui répondent effectivement á un élan artistique vital.
Les courbes des spirales bravent les lignes droites de l’immeuble du MNAV, qui s’imposent sévères, en un dialogue où le contrepoint enrichit l’expérience esthétique. Las courbes marquent une présence incontournable dans l’espace, elles le transforment en un autre lieu possible, le complètent tout en le bouleversant, elles le séduisent.

Enrique Aguerre
Directeur du Museo Nacional de Artes Visuales (MNAV)


“LA SPIRALE est pour moi une forme sacrée, symbole de vie, le point premier de la création. Elle est Nature…. Elle se trouve autant dans l’espace que dans le temps : elle décrit la rotation de l’Univers, les mouvements des étoiles. Elle se trouve dans les galaxies, le système solaire, dans le code universel de la vie, dans la religion. Elle accompagne l’être humain dans son évolution depuis les cultures immémoriales.

La spirale donc simplement EST. 

Cela fait du bien, j’en suis convaincue de regarder ses spires, leurs mouvements toujours parfaits et en harmonie. C’est la BEAUTÉ pure qui se manifeste sans arrêt sur cette terre…Et cela me rassure d’imaginer que ma mission est celle de “spiraler” le monde !!!

Verónica Artagaveytia


SPIRAÉ / Acier inoxydable / 280x140x136 cm / 2019

SPIRAÉ au Parc de sculptures
Pablo Atchugarry,  Uruguay

SPIRAÉ INVERTIDA / 270 x 145 x 126 cm / Aluminium 6 mm, découpe au plasma / 2017

SPIRAÉ INVERTIDA à l’Aéroport International de Carrasco
Uruguay, 2021

DAMADAGA / DAMAPLUMA
17 x 13 x 66 cm / Aluminio / Fundición a la tierra / 2017

Muestra DAMADAGA, MACA
Uruguay, 2017

FONTANA / Aluminium 4 mm / Oxycoupage 150 x 150 x 170 cm / 2017

FONTANA au Musée Juan Manuel Blanes
Uruguay, 2020

SPIRAVELA / 90 x 137 x 77 cm (sin base) / Aluminio / Corte con plasma / 2017

Hotel Radisson Victoria Plaza
Uruguay, 2023

ESENCIA / 120 x 60 x 190 cm / Aluminio 6mm / Oxicorte / 2017

Muestra HABAEVA
Museo Nacional de Artes Visuales
Uruguay, 2017

PLUMA / 40 x 500 cm / Aacero inox 1mm. / Corte con plasma / 2020

Muestra LA FUENTE DE LA DAMALUNA
Museo Juan Manuel Blanes,
Uruguay, 2020

AVE FUGAZ / 100 × 90 cm / Aluminio / Oxicorte / 2015

Pueblo Garzón
Uruguay, 2021

ESPIRAL ROSETA / Acero inoxidable / Oxicorte / 2017

A pura vela, Laguna Garzón,
Uruguay, 2021

MUJER DE UN SOLO TRAZO / Tallado en madera / 2023

Cantina Mataojo
Uruguay, 2023

GÜMNÉ / Instalación: escultura en madera, rama, chapa de hierro / 2023

Atelier en Ciudad Vieja
Uruguay, 2024

DESSIN

Papel kraft y pintura acrílica.

Dessin à main levée

Encre de chine à la plume de condor sur papier végétal. “Sur les dessins d’un seul trait de Verónica Artagaveytia le crayon ne se détache pas de la feuille.  Toujours sur le point de le faire, il essaye une série de pirouettes repliées sur elles-mêmes vers un point culminant, une chute icarienne, pas tout à fait une chute mais une forme d’issue de la carte. Entre l’instant de l’inauguration du trait et son issue – lorsque le graphite ou la plume se détachent définitivement du papier – il y a un geste unique qui est en même temps une danse de la main et un chiffre de ce qui est représenté. 

La spontanéité et légèreté confèrent à ses croquis une forme d’autoportrait : elle se dessine elle-même à travers ce qu’elle regarde. Destriers, oiseaux, visages, corps nus constituent une façon de “dire” ce qui survient, alors que l’image nous “dit” ce qui nous arrive. C’est comme une rencontre pendant un vol bas : pas de temps pour des au revoir, rien que de l’étonnement.”

Pablo Thiago Rocca
 Directeur du Musée Figari, écrivain


SINTÉTICAS / Tinta sobre papel / Dibujos de IDEA DE MUJER / 2023

Muestra IDEA DE MUJER, Alianza Francesa de Montevideo,
Uruguay, 2023

MUJER AVE / Dibujo con tinta china y pluma de cóndor / 2019
ESTAMPITAS IDEA DE MUJER / 5 x 7 cm / Estampas en papel vegetal / 2023

Muestra IDEA DE MUJER,
Alianza Francesa de Montevideo,
Uruguay, 2023

LIBRO IDEA DE MUJER / 7 x 7 cm / Estampas papel vegetal, tela y aluminio / 2020

Muestra LA FUENTE DE LA DAMALUNA,
Museo Juan Manuel Blanes, Uruguay, 2020

PERFORMANCE y
videoperformance

Barro, carne, madera y metal.

Verónica Artagaveytia et son Art quand l’artiste et sa vie sont une même chose, quand ses additions et ses soustractions suivent le parcours indivisible de la création, quand parmi des erreurs et des réussites se retrouvent la parole, le trait, les ombres, le mouvement et les lignes, quand le travail fertile et dévoué n’a pas de répit, quand l’âme crie  en hâte de se dévoiler, quand la main ne s’arrête pas, et l’avidité d’expression devient présent; nous retrouvons Verónica Artagaveytia, artiste, créatrice de son propre mysticisme qui se manifeste. 

Espace, plan ou son corps, toiles vierges, son trait joue. Le Tout, où le commencement et la fin se confondent, où ces spirales reprennent la dynamique à l’infini, où le devenir de ces lignes courbes séduit, elles ont l’air de s’élancer vers le ciel, devenir des oiseaux aux ailes incessantes.

Ici, V.A, conjugue sa tension sur le trait et le muscle, ses mouvements dessinent sur l’air, le fusain égrené imprime sur la toile la mémoire de sa main vertueuse ; la lumière attrapée sur les toiles qui l’enveloppent la fait émerger comme une prêtresse qui dévoile la vérité divine du métier d’artiste. Encore une fois, V.A, nous émeut, elle met à nu sa qualité exquise d’expression, elle révèle comment la métamorphose à laquelle elle se soumet dans chacune de ses actions, alimente sa spiritualité créative.

 Verónica Artagaveytia, uruguayenne, est dessinatrice, sculptrice, artiste performique, vidéo artiste et dessinatrice textile.

Rossana Demarco Berois
Licence en art, et curatrice


PHOTOGRAMME DE vidéo-performance MATERICA
Avec le Collectif VAAMP, 1986-1992

Videoperformance Casa-Templo-Taller,
Buenos Aires, 1983

Vidéo-performance DE LUZ (LUMIÈRE)
Néo-performance avec projection d’animation de dessins en spirale 2017

Performance en Old Folks Gallery
Nueva Zelanda, 2013

Performance IDEA DE MUJER / Muestra IDEA DE MUJER / 2017

Performance en Alianza Francesa
Montevideo, 2023

IDEA DE MUJER ,
muestra

Hay una creación que se conjuga como un acto inminente, un mazo de estampas creadas por la artista, son dibujos de un mundo que se plasma en esas pequeñas y potentes figuras. Y que a su vez crecen en escala pasando a grandes pinturas sobre papel kraft, que continúan estas ideas de mujer y la sintetizan en líneas con gestos y extremidades precisas en todos sus movimientos. Son trazos gruesos que se estilizan en la medida en la que la artista necesita fluir con la materia, son senos, brazos, reflexiones, cerebros, dendritas, energías varias. Su voz se expande en la sala, como su cuerpo en el río, los fluidos se confunden, no hay una razón única y todo esto en perfecto equilibrio. Hay dos videos que forman parte de este trabajo, ambos registros se vinculan con su sentido del habitar y la pertenencia, que muestran la convivencia diaria con sus hallazgos matéricos, un modo de intercambio particular con el río, con su follaje, con su tránsito corporal. Puesta en escena de: la luz, la voz, lo innombrable como un lenguaje posible, el desmembramiento y la fragmentación.

Son elementos vividos y exorcizados por Artagaveytia, quien a su vez “inventa una práctica sensible”. Estamos frente a una propuesta de exhibición clave en su obra, el ensamblaje de las materialidades como unidad, como zona disidente y disruptiva, una pantalla en donde la idea de mujer, es múltiple, variable y sin condena. La artista nos lleva a enfrentarnos con la Naturaleza, su potencia y sabiduría. En la sala pueden comprenderse estos rastros, porque tengamos en cuenta que su obra, deja señales sobre esa idea de mujer que es multidimensional, no jerárquica, cartográfica, son líneas que defienden un mapa en construcción, una idea de silueta fuera de la ley de la gestalt. Sobre una amplia superficie, en medio de la sala, Artagaveytia realiza una performance, basada en un monólogo silencioso, una rama perfecta fosilizada, una cómplice a la que invita para trabajar sobre la inmanencia de la materia que hace espejo en Idea de mujer, las dos como viajeras en el tiempo, como seres universales siendo con la Naturaleza.”

Jacqueline Lacasa
Fragmento del texto curatorial “Inventar prácticas sensibles” para la muestra IDEA DE MUJER 2023 en la Alianza Francesa de Montevideo


Fotografía Victoria Márquez Cánepa

Muestra Idea de Mujer en Alianza Francesa de Montevideo, 2023.

Volver

Verónica Artagaveytia a développé une recherche artistique bouillonnante. Elle y a mis l’accent sur la performance et la sculpture.

Parmi ses consécrations on peut remarquer: entre 1986 et 1988:  Premio Revelación (Prix Révélation), Salon de Sculpture José Belloni, ; événement multidisciplinaire, “Arte en la Lona”(Art sur la toile), au Palermo Boxing Club, Montevideo; exposition individuelle dans le cadre de l’“Exposición Itinerante 19 capitales”(Exposition Itinérante 19 capitales), organisée par Maria Luisa Torrens, M.E.C. (Ministère de l’Éducation et de la Culture) en 1994: Premier Prix “Ornamentación de Metales”(Ornement de Métaux) à la  Feriar, Córdoba, en Argentine. Parmi ses actions d’art: en 1989 et 1994, performances  à la Recoleta et les bistrots de l’underground “porteño” (Buenos Aires), “Cemento”(Ciment), “El Parakultural” (Le Parakulturel) et “Mediomundo Variété”, à la Faculté de Philosophie et de Lettres, Journées de la critique, groupe “Escombros”(Décombres) ; à Montevideo: événements multidisciplinaires comme “El Circo”(Le Cirque); à Montevideo, au Brésil à la Biennale de São Polo: performance, Descente sur le large escalier central; Premier Prix au concours « Vidéo Éclair »   organisé par le journal “El País” (Montevideo, Uruguay); Premier Prix avec le groupe “Mixtratos”(Mixtrats),  rencontre avec le Théâtre de la Rue de Buenos Aires, Argentine.

En 1999:  exposition individuelle, “Múltiplos”(Multiples), Galería del Notariado; exposition individuelle, “Damaluna en Creciente”(Dame Lune en croissant), Crypte des Jésuites du Vieux Noviciat, (Córdoba, Argentine).

Parmi ses plus récentes expositions individuelles: en 2007:  “V.V.V.” Victoire Vénus Verte/ vidéo réalisée au Centre Culturel de l’Espagne; exposition individuelle, “El placer de la línea”(Le plaisir de la Ligne)Alliance Française, conservateur Thiago Rocca; exposition collective ;

en 20l3 –“Dibujo en luz”(Dessin en lumière) ; exposition, animation et performance à la Old Folks Gallery (Auckland, New Zeland). 

En 2015– Exposition individuelle et performance à la Galerie d’Art : Innova, Manantiales, Maldonado. 

2016– Laboratoire de performance à Rosekill, résidence de Grace Exhibition Space, Brooklin, N.Y, sur un projet d’Eugénie Chellet.  Conférence au Laboratoire d’Art ALAMEDA, au Mexique. Performance à la Galerie d’Art LA GALERIA, à Tamarindo, au Costa Rica. Séjour d’art à ZACATECAS, Mexico. Mise en scène et exposition de son œuvre en spectacle, REMILGOS (Caprices), Salle Hugo Balzo, Montevideo

2017.  Exposition individuelle de sculpture “Habaeva”, Museo Nacional de Artes Visuales, Montevideo. Participation au festival ArtFest à Campo Résidence, Pueblo Garzón, Uruguay. Exposition individuelle de sculpture “Damadaga”, Fundación Pablo Atchugarry, Manantiales.

2018 – Exposition individuelle de sculpture “In Situ” (sur place), Musée Zorrilla, Montevideo. Exposition Individuelle à Exchange Christchurch, Nouvelle Zélande.

2019 – Inauguration de SPIRÁE au Parc de Sculptures de la Fundación Pablo Atchugarry. Exposition Individuelle de dessin et de sculpture “El placer de la línea” (Le plaisir de la ligne) à l’Auberge Paradis de projet AMP – MAP : en collectif. Performance vidéo d’archive à l’Espace d’art INNOVA, Punta Piedras, Uruguay. Exposition individuelle de sculpture “La fuente de la DAMALUNA Musée Juan Manuel Blanes, Montevideo, Uruguay.

2021 –Exposition de dessins à l’Exposition collective “ELLAS” (ELLES) présentée par CAMPO à Pueblo Garzón, Uruguay. Performance “Abrazo de algodón” (Étreinte en coton) au Centre Culturel Milan, Montevideo. Emplacement d’œuvres : SPIRAÉ et SPIRAVELA, à l’Aéroport International de Carrasco.

2022 – Exposition DIS/ TENSIONS à Casa Colonial, Maldonado, Uruguay. Inauguration de ENIGMÁTICOS (ÉNIGMATIQUES) au Musée à ciel ouvert dans le cadre de ChafaloteArte, département de Rocha, Uruguay. Performance “Santa Verónica y las estampitas” (Sainte Véronique et les images) Centre Culturel Milán, Montevideo. Performance “Oreando Patrimonio” (le Patrimoine prend de l’air frais) Vieille Ville, Montevideo. Performance “Cabina de fotos ANTIJOYAS” (cabine photos ANTIBIJOUX) Centre Culturel Milán, Montevideo. Performance “Remate performático” (Enchères performatiques) à Atelier, Veille Ville, Montevideo.

2023 – Exposition IDEA DE MUJER à Alianza Francesa de Motevideo



Volver

Volver

LIB-RO-Curriculum-DEFINITIVO

Volver